Chronologie du Taekwondo

1910-1945 : Pendant l'occupation japonaise, les arts martiaux traditionnels sont interdits. Les japonais imposent le Karaté et le Judo pendant 35 ans. Assimilés à la culture coréenne, ces arts martiaux deviennent le Tangsudo-Kongsudo survivance du Taekyon.

1945 : Naissance de la république de Corée. Le Tang Su Do et le Subak Do sont pratiqués dans tout le pays.

1952 : Lors d'une démonstration effectuée par des experts de Tang Su Do devant le Président de la République coréenne de l'époque, Lee Sung Man, celui-ci s'emporte et donne l'ordre aux Kwans (écoles d'arts martiaux) de coréanniser leur pratique jusque dans l'étymologie, basée alors sur les caractères chinois.

1961 : Unification des Kwans et formation de la Fédération Coréenne de Tae Su Do.

1963 : Adoption du Tae Su Do comme sport officiel des championnats de sports nationaux coréens.

1965 : Le terme "Taekwondo" est adopté.

1968 : Arrivée du Taekwondo en France grace aux démonstrations des experts coréens.

1969/1976 : Le Taekwondo est assimilé au Karaté et géré au seins de la FFJDA (Fédération française de Judo et Discipline Associées).

1971 : Le président Park Chong Hee en fait le sport national et le met systhématiquement en valeur lors des manifestations nationales.

1972 : Inauguration du Kukkiwon (académie mondiale du Taekwondo). 

1973 : Création de la Fédération Mondiale de Taekwondo (WTF), le docteur Un Yong Kim est élu président.

1975 : Affiliation de la WTF à l'AGFIS (Association Générale des Fédérations Internationales de Sport).

1976 : Le CISM (Conseil International des Sports Militaires) adopte le Taekwondo comme sport officiel.

Création de la Fédération Européenne de Taekwondo (ETU) à Barcelone, avec la participation de 12 pays européens.

Création de la FFKAMA (Fédération Française de Karaté et Arts Martiaus Affinitaires).

1977 : La FFKAMA est affiliée à la WTF. La FFKAMA créé la 1ère coupe de France de Taekwondo.

1978 : Création de la Fédération Française de Taekwondo. Le Taekwondo est alors géré par deux organismes.

1979 : La FFKAMA recoit l'habilitation pour le Taekwondo. Les dirigeants de la Fédération Française de Taekwondo réintègrent la FFKAMA. La FFKAMA créé le 1er championnat de Fance de Taekwondo.

1980 : Reconnaissance de la WTF par le CIO (Comité International Olympique) lors de la 83ème Assemblée Générale à Moscou.

La FFKAMA devient Fédération Française de Karaté, Taekwondo et Arts Martiaux Affinitaires.

1981 : La Fédération Française de Taekwondo se mobilise de nouveau et demande l'habilitation.

1984 : Un protocole est signé entre la FFKAMA et la Fédération Française de Taekwondo sur la demande du Ministère de la Jeunesse et des Sports. Le Comité d'Organisation du Taekwondo (COT) est créé. Le COT est un organe de la FFKAMA à compétence nationale.

1985 : Le Taekwondo est adopté comme sport de démonstration pour les Jeux Olympiques de Séoul de 1988 lors de la 90ème Assemblée Générale du CIO à Berlin.

1986 : Le Taekwondo est reconnu comme sport officiel des 10éme Jeux d'Asie.

1987 : Le Taekwondo est sport officiel aux Jeux Panaméricains. 

1988 : Le Taekwondo est sport de démonstration aux Jeux Olympiques de Séoul avec 34 pays.

1989 : Séparation des licences sportives au seins de la FFKAMA.

1992 : Le Taekwondo est sport de démonstration aux Jeux Olympiques de Barcelone avec 27 pays.

Le COT se transforme en Comité Fédéral de Taekwondo (CFT).

1994 : Le Taekwondo est adopté comme discipline officielle pour les Jeux Olympiques de Sydney en 2000, lors de la 103ème session du CIO à Paris.

Le comité directeur de la FFKAMA vote la séparation du Taekwondo et de la FFKAMA. L'autonomie de gestion est immédiate.

Assemblée constituante du Comité Nationale du Taekwondo (CNT). Dépot des statuts du CNT à la préfecture de Paris.

1995 : Le Ministére de la Jeunesse et des sport accorde l'agrément au CNT.

Le CNT devient la Fédération Française de Taekwondo et Disciplines Associées (FFTDA).

Le ministére de la Jeunesse et des Sports accorde la délégation de pouvoir à la FFTDA.

1996 : La FFTDA est affiliée au collége des Fédérations Olympiques.

Adoption des nouveaux statuts fédéraux suite au décret du 27 octobre 1995. Election d'un nouveau comité directeur pour 4 ans. Le docteur Paul Viscogliosi est élu président de la FFTDA.

2003 : le Docteur Paul Viscogliosi est èlu président est élu 1er Vice-Président de la Fédération Européenne de Taekwondo (ETU).

2005 : Roger Piarulli devient président de la FFTDA.   

2009 : 14 octobre à Copenhague, Gwladys Epangue devient la première française championne du monde de Taekwondo, en moins de 67 kg. 

Laura Schiel, Bopha Kong et Nicolas Saez Manzamares deviennent champions du monde Para-Taekwondo lors de la première édition de ces championnats du monde.

2010 : Lors du tournoi de qualification Olympique, du 3 au 4 mars, Haby Niare, Faïza Taoussara (médaillées d'or) et Hajer Mustapha (5e) qualifient leurs catégories respectives pour les premiers J.O de la jeunesse, s'emparant de la première place par équipes filles, à Tijuana, au Mexique. Deux jours plus tard, le 6 mars, Haby Niaré décroche la médaille d'argent du championnats du monde "Juniors". 

2011 : Championnats du Monde à Gyeongju (Corée du Sud). Anne Caroline Graffe devient Championne du monde dans la catégorie +73 Kg, Gwladys Epangue décroche son deuxième titre mondial dans la catégorie -73 Kg et Marlène Harnois est médaille de bronze dans la catégorie -57 Kg. 

Le 22 juillet, Gwladys Epangue, en -73 kg et Yasmina Aziez, en -49 kg, remportent les championnats du Monde militaire, lors des 5ème C.I.S.M à Rio, au Brésil.

2012 : Anne-Caroline Graffe est vice-Championne Olympique et Marlène Harnois est médaille de bronze aux J.O de Londres 

 

Plus de 900 clubs sont affiliés à la FFTDA pour 50 000 licenciés.

En 2011, 182 clubs ont été labellisés, de 1 à 4 étoiles par la FFTDA. En 2013, 279 clubs ont reçu un label.

           60% des licenciés en France ont moins de 18 ans.

           35% des pratiquants en France sont des pratiquantes.

          

Dans le monde, environ 70 000 000 de personnes pratiquent le Taekwondo